L’autre chambre – Diane Schmidt

Aujourd’hui je vous fait découvrir l’œuvre de Diane Schmidt, « L’autre chambre ».

J’ai eu la chance de pouvoir la découvrir avant sa sortie officielle qui est prévue le 12 mars et je peux vous dire que c’est une très jolie lecture ! À la hauteur de la beauté de la couverture dirais-je.

Il s’agit d’un roman en prose qui raconte l’histoire de deux femmes complètement différentes et qui pourtant seront amenées à se rencontrer grâce à cet homme.

Marine est une femme âgée de 36 ans qui manque de confiance en elle. Elle se sent laide, incomprise, différente. Elle est encore vierge et ça, elle le vit assez mal. Mais parfois, elle essaie de ressembler aux personnes « normales » comme elle dit, pourtant rien n’y fait, elle finit toujours par se sentir seule et délaissée de la société.

Ondine qui a la vingtaine, vient de partir de chez elle car elle avait marre de cette vie précaire et de sa mère qui ne voulait tout simplement plus d’elle. Ondine n’avait pas eu une enfance facile puisque celle-ci couchait avec des hommes depuis l’âge de 12 ans pour de l’argent. Cet homme l’a poussé a devenir danseuse dans un club et lui a fait vivre un enfer.. Son corps était recouvert de bleus. Un enfer que cette jeune femme ne qualifiait pas comme tel puisque selon elle, elle le méritait.

Dans ce livre, il est question de désir, de sexualité, de solitude et de souffrances. L’autrice a ce talent d’écrire poétiquement des moments qui sont pourtant très sombres. Tel un poème, Diane Schmidt manie à la perfection la retranscription des émotions des personnages par des mots subtilement choisis.

Voici quelques passages qui m’ont particulièrement marqués :

« L’absence est si présente, que je la sens parfois comme une personne réelle se tenant tout près de moi. Le vide personnifié. Le seul à mes côtés, le seul à qui parler .. »

« Les tatouages ça fait mal et c’est beau, un peu comme les hommes »

Un autre point admirable, est que toutes les illustrations présentes dans ce livre ont été réalisées par l’autrice elle-même. Et c’est d’une douceur..

Bref, ces deux femmes ont suscité ma curiosité jusqu’au bout et j’ai passé un bon moment.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s